Sélectionner une page

De nombreux hommes sont touchés par l’apparition d’une calvitie précoce ou d’une chevelure trop clairsemée. Cela peut s’avérer assez embarrassant au fil du temps. C’est pourquoi, de plus en plus d’hommes ont recours à une intervention chirurgicale, qui consiste en une implantation capillaire. Pour cela, il existe principalement deux méthodes particulièrement efficaces. Pour cela, la Clinique des Champs Elysées nous donne son avis et nous aide à y voir plus clair parmi les avantages et les inconvénients de ces deux techniques chirurgicales.

La technique de la bandelette

Concernant cette technique de la bandelette l’objectif est de prélever des cheveux issus de l’arrière du crâne, au niveau de la nuque, afin de les implanter à l’avant du crâne. Cette stratégie s’avère très efficace car les cheveux situés au niveau de la nuque ont beaucoup moins tendance à tomber car bien moins sensibles à l’hormone de la testostérone. La seule condition est de disposer d’une implantation capillaire suffisante à l’arrière du crâne. Une bandelette horizontale est alors effectuée sur une largeur de 1 cm maximum et sur une longueur variant entre 12 à 20 cm en fonction de la taille du crâne et du nombre d’implants à réaliser. Cette bandelette permet alors de réimplanter les cheveux à l’avant, en laissant tout de même une cicatrice de 1mm de largeur à l’arrière du crâne. Il faut savoir, par ailleurs, que cette opération s’effectue par anesthésie locale et peut durer entre 3 et 5 heures.

La technique FUE, un must selon l’avis de la Clinique des Champs Elysées

Cette seconde technique est appelée FUE, ou follicular unit transplantation. Elle a pour principal objectif de prélever des bulbes de cheveux, situés également à l’arrière du crâne. Une fois l’extraction des bulbes effectuée, ces derniers sont ensuite réimplantés au niveau de la calvitie. Cette technique s’avère également très efficace et ne laisse aucune cicatrice à l’arrière du crâne. Cependant, l’opération, qui s’effectue aussi par anesthésie locale, peut durer entre 5 à 11 heures en fonction des patients.